Introduction aux koshas

La pratique du yoga nous permet de maîtriser notre corps physique, mais la tradition védique révèle la présence de 5 « enveloppes » appelées koshas. Découvrons ensemble cette notion de koshas, et explorons les couches les plus élevées et les plus profondes de notre corps !

C’est en recevant la photo ci-contre qu’une amie a prise de moi que j’ai eu envie d’écrire cet article.

J’aime ce jeu d’ombres qui place le corps dans différentes dimensions !

Comprendre les koshas

Si aujourd’hui le « je » nous renvoie à notre corps physique, le « je » des Anciens est résolument subtil, spirituel : il s’agit en effet de notre « soi », notre « âme ». D’ailleurs, on peut lire dans les Védas qu’on ne peut pas parler son âme, puisque l’âme est ce que nous sommes. Le corps n’a pas une âme, c’est l’âme qui a un corps, c’est l’incarnation.

Un corps, ou plutôt des corps, des enveloppes. C’est ce qu’on appelle les koshas. On les représente souvent comme des matriochkas, imbriqués les uns dans les autres dans un « sens » défini par la tradition védique. C’est une image commode pour les appréhender, mais il faut plutôt considérer que nos différentes enveloppes se croisent, qu’il n’y a aucune séparation entre elles et surtout, qu’elles sont indissociables.

On compte 5 koshas, c’est pourquoi on appelle ce système pacha koshas. Les évoque dans un ordre précis, allant du plus grossier au plus subtil :

Traduction du sanskrit

  • maya : l’illusion
  • kosha : l’enveloppe

Annamaya kosha

Anna est la nourriture

Annamaya kosha est le corps de la nourriture, nourriture au sens alimentation, mais aussi nourriture au sens eau et oxygène.

C’est la forme la plus grossière du pancha koshas, appelée aussi corps physique ou corps matériel.

Le premier des koshas est constitué :

  • de cinq substances appelées tanmatra et qui sont le son, le contact, la vision, le goût et l’odeur
  • des cinq éléments, les mahabhuta que sont le feu, l’air, l’éther, la terre et l’eau
  • de trois humeurs appelées doshas : la mucosité, l’air et la bile
  • et enfin des dhatu les tissus vitaux : la plasma, les globules rouges, les tissus musculaires, les tissus graisseurs, les tissus bosseurs, la moelle bosseurs et les tissus reproducteurs.

Pranayama kosha

Prana est notre énergie vitale.

Pranayama kosha est notre corps vital. C’est à ce niveau que se créent les blocages ou fuites énergétiques précurseurs des maladies physiques.

Notre pranayama kosha compte 5 formes, appelées Vayus (les souffles) et sont liés aux chakras :

  • Prana vayu, le souffle qui va vers l’intérieur
    Il s’agit de l’énergie qui « réceptionne » et distribue ce qui est assimilé par Annamaya kosha (la nourriture physique et les perceptions sensorielles). Il est lié à Anahata chakra, le chakra du coeur
  • Udana vayu, le souffle qui sort du corps ou souffle qui monte
    C’est l’énergie qui donne le contrôle du corps à l’esprit. Il est lié au chakra de la gorge, visuddha chakra
  • Samana vayu, le souffle de l’équilibre
    C’est l’énergie du feu, Agni. Il régit la digestion physique, mais aussi la digestion des émotions. Il répond au chakra du plexus solaire, manipula chakra
  • Apana vayu, le souffle qui va vers l’extérieur, le souffle qui dissipe
    C’est l’énergie de l’élimination. Elle concerne tout ce qui est expulsé du corps : selles, urine, gaz respiratoires et digestifs, mais également éjaculation, menstrues et accouchement. Il est lié à muladhara chakra, le chakra racine
  • Vyana vayu, le souffle de l’unité
    C’est l’énergie est du mouvement qui met en circulation tous les fluides dans le corps : aliments, eau, oxygène, mais également émotions et pensées. Vyana vayu est lié à svadhisthana chakra, le chakra sacré.

Manomaya kosha

Mano est issu de Mana, l’esprit, le mental.

Manomaya kosha est notre corps mental et sensoriel. Il est le siège des émotions et des pensées.

Il est lié aux 5 sens, jnanindriya :

  • l’ouie
  • le toucher
  • la vue
  • l’odorat
  • le goût

Vijnanamaya kosha

Vijnana est la connaissance.

Vijnanamaya kosha est le corps de l’intellect et de l’intuition, notre « petite voix intérieure ».

Anandamaya kosha

Anada est la béatitude.

Anadamaya kosha est le corps le plus subtil de notre être. Appelée aussi corps causal, cette enveloppe est notre aura, notre lumière, notre félicité. Il est le socle de l’amour inconditionnel et de l’unité avec les autres.